Les sangs de Audrée Wilhelmy

Le blog de Yuko

Les sangs

Editions Grasset – 182 pages
Littérature québécoise

Un manoir obscur et fascinant, dans une cité hors du temps. Celui qu’on appelle l’Ogre attire à lui des proies presque consentantes pour les aimer puis les tuer. Mais d’où viennent ces femmes ? Pourquoi se donnent-elles à lui ? Elles le racontent dans les carnets qu’elles laissent derrière elles et que Féléor assemble en un curieux livre – ses Sangs.
Mercredi, Constance, Abigaëlle, Frida, Phélie, Lottä, Marie : sept femmes, et autant d’expériences du désir et de la mort, sept écritures qui disent la féminité, le narcissisme, la soumission tantôt feinte, tantôt amusée.

MON AVIS :

Composée d’une multitude de voix, Les sangs incarne tour à tour la poésie profonde des amoureuses et celle plus torride du désir. Un portrait hommage aux femmes amantes et aimantes qui se donnent autant qu’elles se perdent dans un idéal d’amour fait de trahisons et de…

View original post 214 mots de plus

Publicités

Poster un commentaire

8 juillet 2015 · 0 h 04 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s