« Le confident », Hélène Grémillon

Sur mes brizées

confidentEn pleine période de deuil de sa mère, parmi les lettres de condoléances, Camille découvre un étrange courrier dont elle doute être la destinataire. Il lui conte l’histoire d’une certaine Annie, ou du moins le début. La lettre s’interrompt, mais elle est suivie d’autres missives, qui poursuivent ce sombre et surprenant récit, plus ou moins à huis-clos, se déroulant en France pendant la seconde guerre mondiale…

Voilà longtemps que je me promettais de lire ce fameux « Le confident », le premier roman d’Hélène Grémillon, salué par la critique et recommandé par de très nombreux lecteurs. C’est chose faite et je mentirais en disant que je n’ai pas pris plaisir à découvrir les chemins qu’emprunte le roman (j’avais fait en sorte de ne rien savoir à son sujet, excepté qu’il recueillait la majorité des suffrages) : j’ai trouvé la narration très efficace et dévoré le bouquin comme un véritable page-turner.

View original post 73 mots de plus

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s