La logeuse de Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski

Le blog de Yuko

La logeuse

Editions Babel – 142 pages
Littérature russe

Le héros de ce récit de jeunesse (1847) tombe amoureux d’une jeune femme mariée à un vieillard – la logeuse de l’appartement dans lequel il vient de trouver une chambre. Si son intrusion constitue une crise dans la vie du couple étrange, nul ne saura jamais pourtant quel lien les unit, quelle folie ou quelle affection mortifère.

MON AVIS :

C’est toujours une plongée terrifiante et passionnée que nous propose Dostoïevski à travers des personnages torturés aux interrogations intimes très vives. La logeuse ne fait pas exception et nous livre une passion dévorante presque iconographique voire religieuse. Une plongée vive et austère dans les méandres de l’âme humaine, de ses aveuglements, vécus parfois comme la plus brûlante maladie terrestre, et de ses doutes, puissants et amères.
Ici, Dostoïevski nous invite à sonder la folie passionnelle et à décortiquer des liens humains dévorants. Une…

View original post 303 mots de plus

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s