Archives mensuelles : mai 2015

Une photo, quelques mots (177ème) – Atelier d’écriture de Leiloona

Plaisirs à cultiver

image

©Marion Pluss

Il est fatigué Robert. Fatigué d’avoir passé sa vie à faire le clown. À 69 ans, il serait temps qu’il raccroche son nez rouge. Cela fait plus de cinquante ans qu’il se grime, se déguise pour aller bosser. Il est presque né dans le cirque des frères Étienne. Clown de père en fils ! Il a repris le flambeau. Avec son corps massif et courtaud, il ne risquait pas d’accompagner les voltiges aériennes de sa mère trapéziste.

Il a tout appris au côté de son père, l’assistant puis le remplaçant quand sa santé à commencé à flancher. Une crise cardiaque sur la piste, voilà comment son père avait fini. Les artistes de cirque rêvent souvent de disparaître sur scène, d’offrir leur dernier souffle au public. Robert ne voulait pas de cette mort sous les feux de la rampe. Il voulait s’arrêter avant, quitter le cirque pour découvrir la…

View original post 143 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Perdu, le jour où nous n’avons pas dansé

Glaz Mag

Si ces hommes-là la désirent, derrière leurs mots savants, c’est par curiosité. Car que peut donner sous les baisers une telle femme, si jeune, saine et vive, une femme qui récite de tête des poèmes entiers de Walt Whitman et refuse de porter le corset, qui dit avoir dansé pour le prince de Galles  et cherché certains jours dans les poubelles de quoi se nourrir, qui débarque d’Amérique et ne tarit pas sur la Grèce antique, qui danse en tunique transparente, pieds nus et couronnée de fleurs, parcourue d’ondulations frissonnantes comme une vague prête à mourir à leurs pieds, comme une prêtresse héllène ayant traversé les âges, une femme qui parait tout à la fois singulièrement candide et héritière de savoirs séculaires, une femme si peu commune, si peu classable?

livre_galerie_270Inclassable, Isadora Duncan le sera toute sa vie. Danseuse et femme libre, elle a, depuis son plus jeune âge, une conscience…

View original post 329 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Enemigo de Jirô Taniuchi

deslivresetsharon

tous les livres sur Babelio.com


Présentation de l’éditeur :

Après avoir connu la dictature et la guerre civile, le Nascencio, Etat d’Amérique latine, s’engage sur la voie de la modernisation.Afin de transformer la jungle du sud du pays en terres arables, les autorités font appel à la société japonaise Seshimo. Lorsque Yûji Seshimo, son jeune et brillant président, se rend sur place, il est kidnappé par des mercenaires qui demandent l’arrêt immédiat des travaux… Manœuvre du lobby du blé américain afin de contrer un concurrent potentiel ? Baroud d’honneur des derniers partisans de la dictature ? Opération commando des forces révolutionnaires ? Complot des membres du conseil d’administration de Seshimo hostiles au trop jeune patron ? C’est à Kenichi, le frère de Yûji, qu’il revient de démêler l’écheveau.

Mon avis :

J’ai trouvé ce livre par le plus grand des hasards à la bibliothèque, et je ne…

View original post 393 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Global Warring – Page 12 of 12

Poster un commentaire

25 mai 2015 · 18 h 50 min

Al otro lado de la vía oscura, de Zakarías Zafra

QuéLeer

La lectura de un libro de poesía –que no un poemario– siempre precisa del conocimiento del resto de la producción del autor. Tal como el poema adquiere una significación más completa al estar en conocimiento del todo al que pertenece, el libro se resemantiza si uno conoce la bibliografía del poeta. El sentido parece adquirir nuevos matices bajo los haces de luz que producen el resto de los signos del sintagma. Cada poema y cada libro constituyen signos que adquieren nuevas significaciones al entrechocarse entre sí, como diría Mallarmé acerca de las palabras. De igual forma que es imposible conocer a una persona por un solo acto, la poesía de un autor se percibirá al trasluz con la lectura de uno solo de sus libros.

En ese sentido, la lectura íngrima de Al otro lado de la vía oscura (Ediciones del Movimiento, Maracaibo, 2015), del poeta barquisimetano Zakarías Zafra, nos…

View original post 366 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Noir septembre de Inger Wolf (Mirobole)

blacknovel1

Avis aux amateurs de romans policiers !

Avis aux amateurs de romans Scandinaves !

Il va falloir que vous inscriviez un nouveau nom sur votre liste de noms d’auteurs déjà longue, car avec ce roman, Inger Wolf montre un savoir faire qui force le respect.

Dans un bois aux alentours de Århus, au Danemark, le corps nu d’une jeune femme assassinée est découvert. Ce qui attire l’œil au premier abord, c’est un bouquet de cigüe posé sur son ventre. Le médecin légiste va rapidement s’apercevoir qu’il y a des traces de sperme sur son ventre. Elle aurait donc été violée. Puis un nom apparait dans cette affaire : la victime s’appellerait Anna Kiehl.

C’est l’équipe de Daniel Trokic qui est en charge de l’affaire, et il accueille dans son service une nouvelle recrue en la personne de Lisa Kornelius, une transfuge du service informatique. Elle avait de plus en plus de mal à…

View original post 354 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Jovenes argentinos prefieren literatura en libros que en tabletas

QuéLeer

Saben todo acerca de las últimas tecnologías, pasan horas frente a las tabletas y son reyes del ‘chat’, pero jóvenes argentinos se entregan con igual pasión a la literatura para sacudir prejuicios que los colocan lejos del amor a las letras.

Pese a su mundo digital, a la hora de leer prefieren la vieja usanza y se vuelcan a los libros de ‘tinta y papel’, elevados a objetos de culto al punto de subir fotos de sus bibliotecas a la red, lugar de encuentro favorito de esta nueva generación de lectores.

La franja entre los 12 y 17 años es además la más activa dentro del segmento joven que gana cada vez más espacio en la industria, según fuentes del sector.

Los intereses son variados, y aunque la saga fantástica que desató ‘Harry Potter’ sigue vigente ya ocupa un lugar de ‘clasico’ frente a nuevas tendencias, donde la narrativa realista…

View original post 194 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Non classé