« Temps glaciaires », Fred VARGAS

Sur mes brizées

temps glaciairesPresque quatre ans après « L’Armée furieuse», dernier roman paru de Fred Vargas, il me tardait de la lire à nouveau : partir en compagnie de ce cher commissaire Adamsberg, le « pelleteur de nuages », et de sa fine équipe sur les traces de mystérieux assassins ne pouvait donc que m’enthousiasmer d’avance.

« Temps glaciaires » nous entraîne cette fois sur deux pistes fort dissemblables, l’une menant en Islande, l’autre vers la période révolutionnaire, autour de l’impressionnante figure de Robespierre.
Le début du roman m’a ravie, avec son lot de personnages (dont un certain Marc …) souvent un peu décalés, à l’image des remarques et autres considérations qu’on a le plaisir de voir surgir au fil des dialogues, chez Adamsberg ou d’autres. Ça piétine au milieu, comme le font les investigations menées par nos enquêteurs et puis le dernier tiers s’emballe et m’a emballée avec.
Un regret cependant…

View original post 215 mots de plus

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s