Un parfum d’herbe coupée

Glaz Mag

Photo du 54119873-02- à 15Le parfum vert de l’herbe fraîchement coupée fait partie des souvenirs chers à l’auteur. Souvenirs du temps de l’enfance, où la joie, l’insouciance et la découverte primaient sur le reste. A petites touches sensibles, Nicolas Delesalle évoque dans son premier ouvrage un temps où les parents fumaient en voiture, où les enfants n’étaient pas attachés, où, à douze ans, on ignorait encore parfois toutes les subtilités de l’anatomie du sexe opposé, voire du sien propre. La mort d’une grand-mère sert de prétexte à remonter le temps, pour rejoindre au fil des pages, cette lumière chaude et dorée de la nostalgie, tissée de souvenirs flamboyants et d’instants banals, de douceur et de révélations, de joies pures et de chagrins sans fond.

J’ai été sensible à la plume vive et directe de l’auteur. On trouve aussi dans ce recueil de souvenirs – plus que roman – de jolies tournures, des comparaisons qui font…

View original post 187 mots de plus

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s